Conclusion

Nous avons ainsi présenté les différentes facettes de l’agriculture de précision. N’interviennent pas seulement les drones et satellites pour l’analyse des parcelles, mais également, les technologies de modulation, d’analyse des sols et de guidage assisté, qui contribuent à l’amélioration de la qualité du travail de l’agriculteur.

On peut donc distinguer trois buts principaux dans l’agriculture de précision  :

  •  Le premier est agronomique : Il consiste en l’amélioration du rendement des plantations en se rapprochant au mieux de ses besoins (en engrais, en eau, …). Cela se réalise en changeant d’une méthode parcellaire (répartition homogène des engrais sur la parcelle) à une méthode prenant en compte toutes les variations pouvant exister à l’intérieur même de cette parcelle. Ceci est devenu indispensable par l’augmentation de la taille des parcelles.
  • Le deuxième est écologique : L’agriculture va se présenter comme moyen de diminuer l’impact que l’Homme a sur son environnement, et sur lui-même. La modulations des intrants en est l’exemple le plus concret. En effet, la révolution verte (bond technologique dans l’agriculture dans les années 1960-1990) à empoisonné les sols et les sources d’eau par une intensification et une production non contrôlée. L’agriculture d’aujourd’hui est donc faite et pensée pour limiter au maximum ces effets néfastes en réduisant les intrants apportés à la parcelle.
  • Le dernier but est évidemment économique : Les coûts des produits phytosanitaires vont être réduits et vont constituer la principale source d’économie. Une économie de temps peut être également faite sur certaines tâches, donnant la permission à l’agriculteur de consacrer ce temps gagné à d’autres activités.

Les avantages que présente l’agriculture de précision sont donc en partie résumés dans les buts primaires de celle-ci. Mais d’autres détails qui peuvent être utiles existent. On retrouve parmi eux la constitution d’une mémoire de toutes les informations accumulées. Par exemple, lorsque l’agriculteur reçoit une cartographie de ses cultures, elle va pouvoir être gardée pour les années suivantes et constituer une source de données non négligeable pour comprendre ce qu’il se passe dans certaines circonstances. Dans ce sens, lorsqu’il s’agit de trouver la cause d’un manque ou d’un besoin, la prise de décision se fera sur des observations concrètes de l’évolution de la culture sur une période plus ou moins longue.
De plus, la qualité des produits sera dans une certaine mesure contrôlée et donc améliorée.
Mais il existe aussi des limites à cette agriculture, la première étant le budget. L’investissement financier dans ces technologies est la principale cause du désistement des agriculteurs dans l’obtention de matériels plus performants. Si celui-ci est trop élevé il ne pourra pas le rentabiliser et ne va donc pas l’acheter. Or, dans les prochaines années, les technologies évoluant, les prix vont eux aussi évoluer mais doivent rester dans la marge de bénéfice d’un agriculteur. De plus, l’agriculture de précision n’apporte pas de gain d’argent conséquent, contrairement aux idées reçues. Enfin, il faut également noter que l’on tend vers une homogénéisation des parcelles et des paysages, au détriment de la biodiversité.

Les nouvelles technologies permettent donc une évolution assez lente mais visible sur le long terme. Les nouveaux capteurs et moyens de recueil d’informations se perfectionnent et tendent à être utilisés de plus en plus souvent pour des tâches nombreuses et variées. Ces méthodes se démocratisant de plus en plus, elles seront sûrement indispensables dans le futur pour assurer la compétitivité des exploitations. Nous pensons que le terme de « révolution » n’est pas adéquat pour l’évocation de l’agriculture de précision. Pour nous, il s’agit seulement d’une évolution de l’agriculture, qui va produire plus « proprement », mais qui ne pourra certainement pas régler les problèmes de nourriture de l’avenir.

Pour finir, il ne faut pas oublier que l’agriculture de précision est une chose nouvelle dans le monde. Cela commence à peine à se démocratiser en France et les améliorations qui y seront apportées seront sans aucun doute nombreuses. Laissons-nous donc emporter par ce futur incertain remplis d’innovations technologiques remplissant la noble tâche d’améliorer les conditions de vie de l’humanité.

Publicités